« La table du Seigneur ». L’eucharistie pour le christianisme qui nous attend

par Goffredo Boselli

janvier-mars 2019 - tome 107/1

THEMES : , , ,
Diminuer la taille Augmenter la taille

BOSELLI Goffredo

Goffredo Boselli

« La table du Seigneur ». L’eucharistie pour le christianisme qui
nous attend

Le renouvellement de la façon concrète de célébrer l’eucharistie, dont un besoin urgent se fait largement sentir aujourd’hui, pourra se réaliser dans la mesure où l’on reviendra à l’évangile, afin d’y vérifier nos concepts, d’y juger nos pratiques pour les rendre vivantes. La voie pour renouveler la pratique eucharistique sera de poursuivre sans crainte le chemin de conversion évangélique commencée avec la réforme liturgique du concile Vatican II. Esquisser un style d’eucharistie pour le christianisme qui nous attend, signifie retrouver une vérité réellement chrétienne, car véritablement évangélique, une vérité que la théologie eucharistique ainsi que la pratique liturgique sont aujourd’hui appelées à redécouvrir et à s’approprier : cette vérité est contenue dans l’expression paulinienne « la table du Seigneur » (1 Co 10, 21). La communauté chrétienne est une communauté de table.

“The Lord’s table”. The eucharist for tomorrow’s Christianity

Renewal of how the eucharist is celebrated today, for which there is an urgent need, could be made by coming back to the Gospel to check our concepts and judge our practices in order to make them lively. The way forward in renewing eucharistic practice is to pursue the Gospel conversion begun by the liturgical reform of Vatican II. Attempting to find a eucharist for tomorrow’s Christianity entails finding a truly Christian truth, genuinely evangelical, a truth that eucharistic theology as well as liturgical practice are called upon to rediscover and appropriate: this truth is contained in the Pauline expression “the Lord’s table” (1 Co 10, 21). The Christian community is a community of the table.

Lire l’intégralité de l’article

Vous souhaitez lire l'article dans son intégralité