Synodalité et ecclésiologie de l’Église universelle

par Jean-François CHIRON

juillet-septembre 2018 - tome 106/3

THEMES : , , ,
Diminuer la taille Augmenter la taille

 Jean-François Chiron – Synodalité et ecclésiologie de l’Église universelle

L’ecclésiologie à perspective universaliste qui a été, sur le très long terme, celle de l’Église catholique, n’a pas favorisé l’émergence d’institutions incarnant une synodalité réelle, notamment entre les évêques et donc les Églises locales dont ils ont la charge. Ce qui aurait pu aller en ce sens a, après le concile, été délibérément freiné par plusieurs initiatives en provenance de Rome. Il est vrai que le concile lui-même, en promouvant une vision de la « collégialité » en termes de collège épiscopal succédant au collège des apôtres, en est resté à une perspective universaliste. Une autre relecture des origines chrétiennes permettrait de fonder une véritable ecclésiologie de communion des Églises.

Synodality and ecclesiology of the Universal Church

The ecclesiology with a universalist perspective which was, over the very long term, that of the Catholic church, did not favour emergence of institutions embodying a real synodality, particularly between bishops and hence the local churches of which they were in charge. What might have accomplished this, after the Council, was deliberately slowed down by several initiatives from Rome. It is true that the Council itself by promoting a vision of “collegiality” in terms of the college of bishops succeeding the college of the Apostles, also retained a universalist perspective. Another re-reading of Christian origins should enable us to found a true ecclesiology of communion of the Churches.

 Retrouvez l’intégralité de l’article sur CAIRN

Vous souhaitez lire l'article dans son intégralité